Formation professionnelle : les nouvelles pratiques d’apprentissage

La formation professionnelle fait l’objet d’un encadrement législatif rénové depuis peu poussant les entreprises à se pencher sérieusement sur la question des formations professionnelles qu’elles proposent à leurs employés, mais aussi à leur mise en pratique. Si cela pouvait ressembler à une contrainte dans un premier temps, de nombreuses solutions innovantes ont néanmoins été conçues pour répondre aux attentes de chacun tout en tenant compte de leurs contraintes. Les apports des sciences cognitives ont également contribué à révolutionner le secteur pour le rendre à la fois plus efficace et plus attractif.

La règle des 70/20/10 en matière d’apprentissage

Parmi les grandes avancées dans le domaine des apprentissages, le social learning a su se faire connaître. En effet, les chercheurs ont avancé que les apprentissages peuvent être séparés en 3 parts inégales, d’où la règle des 70/20/10. Celle-ci postule que les apprentissages s’acquièrent à 10 % dans le cadre d’enseignements formels, à 20 % dans l’apprentissage social et à 70 % dans la pratique individuelle et régulière. Ainsi, si les 10 % doivent impérativement être assurés pour fournir une base de travail, les 20 % sont essentiels. L’apprentissage social ou social learning se base sur le fait que la plupart des apprentissages se réalisent par observation et imitation des comportements, il postule donc l’idée que le travail en groupe va développer amplement les apprentissages en permettant à chacun d’être tour à tour et inconsciemment apprenant et enseignant. Par ailleurs, la situation de groupe a un autre effet bénéfique : elle permet à l’individu d’améliorer sa performance grâce au regard de ses pairs porté sur ses actions. Les 70 % sont à ne pas négliger, mais dépendent entièrement de l’individu et de sa capacité à transposer ses nouvelles connaissances dans son travail au quotidien, aussi les entreprises ont tout intérêt à miser sur les 10 et 20 % avec notamment la mise en place d’outils adaptés pour les favoriser.

Le microlearning au sein de la formation professionnelle

S’il est une méthode innovante en termes de formation professionnelle, c’est sans aucun doute le microlearning aussi appelé quicklearning. Celui-ci consiste en un découpage de la formation professionnelle en sessions très courtes de 5 à 15 min, celle-ci peuvent donc être effectuées très facilement à n’importe quel moment de la journée sans pour autant trop empiéter sur le temps de travail. Le peu de temps qu’elles nécessitent permet également de les effectuer très régulièrement ce qui est justement l’une des clés de l’efficacité du microlearning : la répétition des notions à intervalle régulier de façon à faciliter leur encodage. De plus, ces solutions sont accessibles aisément puisque les sessions sont disponibles généralement sur smartphones et tablettes et peuvent donc être réalisées n’importe où et n’importe quand : lors d’une pause café ou pendant un déplacement en transport en commun.

formation professionnelle