Biographie Richard malka

Richard Malka est né le 6 juin 1968 à Paris dans une famille modeste d’origine marocaine. Épris de justice, son parcours universitaire s’oriente tout naturellement vers le droit à Paris-X. En 1992, âgé de 24 ans, il prête serment au barreau de Paris. Très vite, ses compétences et son charisme lui ouvrent les portes de grands cabinets d’avocats. L’année 1999 marque un grand tournant professionnel pour Richard Malka. En créant son propre cabinet d’avocats, il peut travailler en toute indépendance et défendre les causes qui lui tiennent à cœur.


Les années suivantes, il met son talent d’orateur au service de nombreuses affaires médiatisées en plaidant pour la liberté de la presse. En 2007, Malka est aux côtés des fondateurs de Charlie Hebdo pour les soutenir dans le procès lié à la parution des caricatures de Mahomet. La relaxe des prévenus sera prononcée par le président du tribunal. Cette histoire fera l’objet l’année suivante d’un film où Richard Malka jouera son propre rôle. En 2008, le film au titre très évocateur « C’est dur d’être aimé par des cons » sera sélectionné au festival de Cannes. En 2010, il plaide au côté de Georges Kiejman dans l’affaire Bettencourt et l’année suivante, Dominique Strauss-Kahn fait appel à Richard Malka pour le défendre dans l’affaire Clearstream. une interview audiovisuelle de Richard Malka par Bfmtv est disponible a cette adresse http://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/le-grand-oral-de-richard-malka-avocat-2201-1026349.html

Ce ténor du barreau a également une âme d’artiste. En 2004, il écrit le scénario de la BD « L’Ordre de Cicéron » réalisé par Paul Gillon. Ce premier pas dans le monde de l’édition l’amène à publier une vingtaine de livres dont des ouvrages mélangeant avec brio politique et humour, mais également des romans de science-fiction et policiers. Son dernier livre est sorti en 2018 aux Éditions Grasset, un roman salué par la critique. « Tyrannie » est une fiction avec pour toile de fond le procès d’un homme devenu meurtrier pour protéger la démocratie. La presse en parle ici http://www.lefigaro.fr/livres/2018/02/01/03005-20180201ARTFIG00037--tyrannie-de-richard-malka-l-aztrisme-est-il-unhumanisme.php?redirect_premium